Le Temps du Rêve

1910. Australie.

 

 Le racisme remporte une nouvelle victoire. Déjà sous l'emprise des missionnaires qui s'efforcent de les convertir à la religion blanche, les aborigènes tombent sous le coup d'une odieuse loi qui exige que leurs enfants soient arrachés à leur famille pour être isolés et " rééduqués "...

 

1915. Turquie.

 

  La Guerre fait rage. Au sein d'un bataillon mené par un officier trop humain au gout de ses supérieurs, un jeune aborigène survit comme ses pairs au milieu d'une effroyable boucherie. Pourtant là où tous ne voient que désespoir, lui perçoit l'annonce du " Temps du Rêve "...

 

  Beau, tragique, émouvant !

Un récit fort qui dépeint une nouvelle fois l'absurdité de la guerre, encore plus lorsqu'elle est menée par des Hommes complètement étrangers à son origine...

En même temps, qui hormis les politiques et les rois peut réellement être autre chose qu'étranger dans la spirale infernale des corps qui tombent ?

  Une phrase forte, celle d'un officier: " Si nos Hommes s'aperçoivent qu'en face, ce sont des Hommes comme eux, la Guerre est finie. On peut éventrer des choses, pas des Hommes ! "

  Peut-on mieux résumer l'ironie de la situation et la volonté des puissants à la dissimuler pour que leurs grandes guerres continuent ?

  Violent, âpre, dur, mais émouvant, une très belle surprise !

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: Le Temps du Rêve

Auteurs: Stéphane Antoni & Olivier Ormière

Editeur: Delcourt

Série: 3 tomes parus