Spiderman 2099

2099. Le monde n'est plus qu'une gigantesque mégapole inhumaine dont les immeubles les plus hauts abritent une élite, alors que le sol qu'on appelle " bas fonds " est un territoire dangereux repère des exclus et des pauvres.

 

  Alchemax, conglomérat scientifique, a son repaire dans les sommets.

C'est là que travaille Miguel O'Hara, jeune scientifique talentueux mais un peu trop sûr de lui, sur le projet Spiderman: reproduire artificiellement par la génétique les capacités de ce super-héros jadis légendaire sur un cobaye humain.

 

  Jalousé par ses pairs, Miguel tombe dans un piège sordide et devient le jouet de ses propres expériences.

 

  Devenu un monstre, il va pourtant sans le savoir, suivre les traces de cette icône du passé, au grand dam des politiques qui voient d'un mauvais oeil le retour d'un symbole incarnant la liberté au sein du système...

 

  C'est Spiderman et c'est pas Spiderman !

 

  Miguel n'est pas Peter Parker, c'est un personnage plus cynique, plus arrogant, moins attachant, qui se retrouve un peu à faire le bien sans trop y croire... C'est un peu un monstre au propre comme au figuré ! Mais évoluant dans un contexte et une époque où il va devenir l’emblème de la lutte des classes.

 

  Car c'est ce coté " politisé " qui rend Spiderman 2099 intéressant et qui explique en même temps son succès moindre auprès des fans du tisseur. Si son costume a un look rageur, ses combats sont davantage symboliques que ceux de son illustre prédécesseur...

  Bref, une curiosité, à part, qui ne plaira pas à tout le monde mais qui mérite qu'on s'y attarde !

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: Spiderman 2099

Auteurs: Rick Leonardi & Peter David

Editeur: Panini

Série: une intégrale parue