Suiciders

" Big One " est un tremblement de terre sans précédent qui a littéralement coupé Los Angeles en deux.

 

Mais si la Nature coupe parfois en deux les continents, c'est bien les Hommes qui divisent la société en classes et désormais sur les ruines de la prestigieuse cité cohabitent séparés par un mur les très riches de New Angeles et les très pauvres de Lost Angeles.

 

Un mur gardé jour et nuit avec ordre de tirer à vue pour s'assurer que jamais les deux mondes ne se mélangent.

Pourtant une même passion anime les uns et les autres: le sang dans l'arène, le choc des armures...

Les combats de gladiateurs sont revenus à la mode.

 

Le Saint est le champion de New Angeles. Il incarne la pureté et la noblesse.

Enfin, comme beaucoup de choses à New Angeles, ce n'est qu'en surface...

 

Bon déjà il s'agit d'un ouvrage illustré par Lee Bermejo, à qui on doit déjà les excellents Luthor et Batman: Noël, donc autant dire qu'on navigue dans le somptueux graphiquement !

 

Ensuite si l'univers dépeint n'incite pas à la rigolade, en revanche il reflète assez bien ce vers quoi on pourrait tendre si on ne fait pas attention. Le culte de la violence, la starification des bads boys, l'oubli de ce que nous sommes, tout ça est mis en scène de façon brutale et sans détours, et on vous annonce déjà des scènes chocs aussi percutantes qu'un coup de genou au foie !

 

Bref, ce n'est pas joyeux mais c'est terriblement enthousiasmant et ça ne laissera personne insensible !

 

 

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: Suiciders

Auteur: Lee Bermejo

Editeur: Urban Comics

Série: 1 tome paru