Wolverine: les origines

   Au siècle dernier, la famille Howlett est l'une des plus puissantes du Canada. Une puissance bâtie sur les larmes dit-on souvent...

 

  La femme de John Howlett a sombré dans la folie et ce dernier doit sans cesse affronter la tyrannie de son père qui lui reproche ses idées progressistes envers le personnel. Pour couronner le tout, son jeune fils James est un enfant maladif qui ne peut que rarement quitter le lit.

 

  John espère que la fraicheur de la nouvelle gouvernante qu'il a engagé afin de s'occuper de son fils va apporter un peu de joie dans ce triste domaine.

 

  Mais le taciturne jardinier, un nommé Logan, semble en avoir décidé autrement...

 

  Il aura fallu attendre des années pour qu'un récit consacré à Wolverine soit autre chose qu'un amoncellement de cadavres et une succession ininterrompue de boucheries bestiales.

 

Si Frank Miller avec son Je suis Wolverine avait déjà exploré la dimension humaine du mutant, sa volonté de trouver la paix en tant que machine de guerre, c'est dans cet album que réellement on découvre pourquoi il est ce qu'il est: un être déchiré entre ce qu'il aimerait être et ce que le monde le condamne à être.

 

  Une histoire poignante, plus proche d'un roman dramatique que d'un comics, où le passé du plus charismatique des X-Men est enfin dévoilé...

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: Wolverine, les origines

Auteurs: Paul Jenkins & Joe Quesada

Editeur: Panini

Série: un tome, histoire complète