Akira

 2019. Néo Tokyo.

 

38 ans après la Troisième Guerre Mondiale qui a ravagé le globe.

 

Kaneda et Testuo appartiennent au même gang de motards. Un soir où ils s'apprêtent une nouvelle fois à piller et semer le chaos dans la ville, Testuo percute un étrange enfant aux traits de vieillard...

 

Le cauchemar commence !

 

Quand on ouvre Akira, ce qui frappe avant même le dynamisme hallucinant et l'énergie qui se dégagent de chaque case, c'est combien cette série culte a inspiré plus d'un auteur de bande dessinée ou de réalisateur de cinéma depuis !

 

Pourtant, Akira, ce n'est pas juste une performance graphique et technique, c'est aussi et surtout une formidable histoire, certes tragique et désespérée, mais pouvait-il en être autrement après le traumatisme d'Hiroshima ?

 

Car juger Akira au premier degré comme une simple débauche de violence en occultant cet aspect, ce serait juste passer à coté de l'immense portée philosophique ( oui, parfaitement, portée philosophique ! ) d'une oeuvre majeure de la bande dessinée, enfin récompensée au Festival d'Angoulême 2015 !

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: Akira

Auteur: Katsuhiro Otomo

Editeur: Glénat

Série: complète en 6 tomes