OPK

  Flic à Interpol, Mark voit sa paisible vie berlinoise chamboulée par les agissements d'un supérieur hiérarchique trop zélé qui pense bon de muter notre gaillard à Shangaï.

 

  Un bon moyen pour lui surtout d'éloigner Mark d'une collègue que lui aussi convoite et qui jusqu'à présent a davantage cédé aux charmes de son rival qu'aux siens...

 

 Prenant les choses avec la philosophie du quarantenaire, Mark va hélas découvrir que sa " retraite " en Asie sera moins paisible qu'il l'espérait. Depuis quelques temps, des meurtres particulièrement brutaux font la Une des journaux.

  Les victimes ont toutes un point commun: elles jouent à " ROA ", l'un des plus grands jeux en réseau jamais inventé...

 

 Voici ce qu'on appelle un piège. On ouvre tranquillement l'album, et puis on ne le repose plus. Pire ! On est pris de spasmes et de convulsions quand on le referme !

Verdict ? On est déjà en manque, il nous faut la suite !

  Matz a le don de créer des narrateurs terriblement charismatiques, qui ne sont jamais vraiment des héros et pourtant qui marquent les esprits. Transcendé par le trait diaboliquement efficace de Bedouel qui nous avait charmé avec son " Long Destin de Sang ", on tient là un polar d'excellente facture, original et prenant !

 

Chronique de Noël Esnault

 

Titre: OPK

Auteurs: Matz & Fabien Bedouel

Editeur: 12 Bis

Série: en cours, 2 tomes parus